Comment choisir son poêle à granulé de bois ?

Plus performante qu’une poêle à bûches, une poêle à granulés de bois a l’avantage d’être réglable. De plus, elle se décline en plusieurs modèles, ce qui lui permet d’adapter à presque tous les styles de décoration d’intérieur. Toutefois, pour bien chauffer l’habitation en hiver, il est important de bien choisir son système de chauffage à granulés de bois.

Utilisation et puissance de chauffe

L’utilisation principale de la poêle à granulés est un critère important pour le choix de l’appareil. Si le système sera destiné à une pièce à vivre en tant que chauffage d’appoint, optez pour une poêle à convection. S’il était utilisé en tant que chauffage principal, un circuit de distribution serait nécessaire. En outre, si la poêle à granulés sera utilisée avec des radiateurs à eau chaude ou avec un plancher chauffant, choisissez une poêle hydraulique. En ce qui concerne la puissance de chauffe, prenez comme référence le volume à chauffer et l’isolation. 04 kW/m3 pour une habitation sous la norme RT2005 et 024 kW/m3 pour un bâtiment sous la norme RT2012.

Les autres critères de sélection

Le rendement de l’appareil est aussi un critère important pour choisir une poêle à granulés de bois. Plus il est élevé, plus le système de chauffage est efficace et économique. Analyser également la diffusion de chaleur dans les pièces à vivre. Veillez également à choisir un appareil doté d’une meilleure autonomie pour optimiser le chauffage de l’habitation. En ce qui concerne l’évacuation de fumées, optez pour un conduit de cheminée ou par ventouse sur les façades et un conduit en sortie verticale au niveau du toit. Par ailleurs, certaines normes sur la qualité de l’appareil et de l’installateur sont à respecter pour bénéficier des aides accordées par l’État.

Le choix selon le type de poêle

Il existe plusieurs types de poêle à granulés. On note, en premier, la poêle à granulé de bois à air pulsé. Celle-ci souffle l’air chaud dans la maison par le biais de plusieurs ventilateurs. Cela garantie un chauffage optimal dans l’habitation. L’inconvénient majeur de ce type de poêle réside sur les effets bruyants qu’il engendre.

En second lieu, il y a la poêle à convection. Cette dernière, pour fonctionner, part du principe de diffusion passive. En général, elle est équipée de pierres réfractaires. Avec ce type de poêle, la hausse de température est souvent plus lente, mais la propagation d’air chaud dans les autres pièces est garantie. Ce modèle de poêle a, pourtant, l’avantage, d’être moins bruyant.

Enfin, il y a la poêle hydraulique. Celle-ci agit en chauffant principalement de l’eau. Elle est, ensuite, raccordée avec des dalles ou planchers chauffants avant de générer de la chaleur dans l’habitation. Ce type de poêle peut aussi chauffer l’eau chaude sanitaire.