Petit guide pour bien choisir ses pellets de bois

Pour choisir des granulés ou des pellets de haute qualité, voici quelques éléments à distinguer et à comparer suivant les marques disponibles sur le marché. Comment choisir des pellets de bois ? Suivez le guide !

La certification et les normes avant tout

Pour un rendement optimal de vos pellets à bois, prêtez attention aux différentes certifications telles que NF, DIN Plus et EN Plus. Pourquoi ? Parce que ces certifications vous garantissent des processus de fabrication rigoureux pour finalement, avoir des produits de qualité. Pour s’assurer des performances des pellets à bois, il est conseillé d’opter pour des pellets certifiés. Ce doit être le premier réflexe lorsque vous faites des recherches avant votre achat. Il existe plusieurs normes dont une des plus exigeantes est allemande, la DINplus :

  • NF biocombustibles solides granulés : cette norme garantit l’absence de traitement chimique, l’humidité, les taux de cendres, le pouvoir calorifique inférieur (PCI)… En fonction de ces critères, une note sera attribuée aux pellets et trois catégories de qualité en découleront : qualité haute performance, standard et industrielle. Cette norme a été créée en 2008 par l’institut technologique FCBA (Forêt Cellulose Bois-construction Ameublement) et l’AFNOR.
  • DIN Plus : cette norme très exigeante a été créé en Allemagne et c’est aujourd’hui la plus répandue, c’est une référence européenne en matière de qualité du granulé, elle participe à la bonne gestion des forêts dont les pellets proviennent, elle participe au contrôle sur site du respect du cahier des charges. 
  • EN Plus : c’est l’équivalent Europe de la norme NF France.

Les autres critères de choix des pellets

  • La dimension des pellets : Mais pourquoi donc prêter attention à la taille d’un petit granulé bois ? Sachez que la taille du pellet est une chose essentielle pour le bon fonctionnement de votre poêle. Il faut favoriser les pellets de petites dimensions, c’est-à-dire qui font environ 6 à 8mm de diamètre et 2 à 3 cm de longueur. Cette taille optimale permet de vous assurer une bonne circulation entre le silo et la chambre de combustion. Un pellet trop grand pourrait bloquer votre système de chauffage.
  • Le taux d’humidité des pellets : Le taux d’humidité idéal doit se situer entre 8 et 10% pour conserver les pellets, assurer un bon rendement et ne pas encrasser votre appareil de chauffage. 
  • Le taux de fine : Qu’est-ce que le taux de fine ? Les fines sont des fragments de bois de taille inférieure à 2 mm, ce sont des résidus des opérations de transformation et de transport. Considérés comme de petits intrus dans le processus de fabrication, il est donc conseillé d’utiliser des pellets de bois avec un taux de fines inférieur à 1%. Quels risques si le taux est trop élevé ? Les pellets auront tendance à brûler plus rapidement, vous consommerez plus et vous encrasserez votre appareil. 
  • La densité des pellets : La densité des pellets a des conséquences directes sur le taux de fines. Plus le degré de densification est élevé, plus le taux de fines est faible. Plus de densité égale donc plus de chaleur. 
  • La durabilité mécanique : Les pellets peuvent se casser sous l’effet d’un choc, la durabilité mécanique du pellet est donc son aptitude à ne pas se casser. Il faut opter pour un pourcentage de durabilité mécanique vers les 95%.
  • La présence d’additifs  : Privilégiez les pellets à bois sans additifs. Ils sont mauvais pour l’environnement. 
  • Le pouvoir calorifique : Pour optimiser les performances de votre chauffage, optez pour un pouvoir calorifique fort (environ 5kWh/kg).