Comment bien nettoyer son poêle à bois ?

Pour optimiser le chauffage et garantir la longévité d’une poêle à bois, un bon nettoyage de l’appareil s’avère indispensable. Cela permet de réduire les risques de panne et d’incendie. Le nettoyage d’une poêle à bois dépend du modèle de l’appareil. Certains matériaux requièrent des techniques plus spécifiques.

Nettoyage de la vitre

Le nettoyer la vitre de votre appareil, vous munissez-vous d’un essuie-tout ou d’un papier journal humide imprégné de cendre. Celui-ci est un nettoyeur efficace. Au cas où les taches sont difficiles à enlever, utiliser des agents nettoyants. Veillez à ce que ces derniers n’atteignent pas les joints et les parties métalliques pour ne pas détruire la poêle. Une combustion plus élevée optimise la propreté de la vitre. Pour garantir la longévité de l’appareil, pensez à ne pas utiliser des bûches humides. Et lorsque la poêle est en mise en marche, évitez qu’elle fonctionne au ralenti. Certains fabricants équipe leur système de chauffage avec un système vitre propre pour éviter l’encrassement accumulé de l’appareil.

Enlever les cendres

L’accumulation en masse de cendres dans la poêle rompt l’alimentation en air du feu en bas de l’appareil. Pour se prémunir de tel risque, il faut enlever régulièrement les cendres qui s’accumulent dans le cendrier de l’appareil. Pour cela, vous avez le choix entre l’utilisation d’un aspirateur spécial et un tisonnier avec balayette. Lorsque vous effectuez le nettoyage, laissez une petite masse de cendres au fond du foyer. Cela permet de protéger le compartiment de combustion et le sol du feu émis.

Nettoyage des parois, de l’extérieur et entretien pratique

Pour nettoyer les parois d’une poêle à bois, munissez-vous de balayette et de pinceau. L’entretien des parois doit s’effectuer de manière régulière pour optimiser la combustion. Quant à l’extérieur de l’appareil, il mérite un nettoyage simple. Pour cela, il suffit de passer un coup de chiffon humide sur la face, les côtés et le dessus du système de chauffage. Pour les arrivées d’air, une aspiration régulière est indispensable pour éviter toute obstruction.

Par ailleurs, une poêle à bois requiert un entretien tout particulier, dont le ramonage du conduit de fumée et de raccordement. Cela est nécessaire pour éviter les risques d’incendie. Le ramonage de conduit doit être effectué deux fois par an. Pour cela, il est conseillé de faire appel à un professionnel. Notez qu’il existe plusieurs techniques de ramonage de conduit, pour ne citer que le ramonage par le haut, les trappes de ramonage et le démontage des tuyaux de raccordement.