À quoi sert le ramonage de la cheminée ?

En hivers, tous les soirs, les gens profitent de l’ambiance et la chaleur de leur maison au bois. C’est pour cette raison que le ramonage des chaudières et des cheminées doit être réalisé chaque année. Pour une question d’efficacité, mais aussi de sécurité, le nettoyage des chaudières et des conduits d’évacuation de fumées d’une cheminée est obligatoire et indispensable. Ce nettoyage est fait par un ramoneur professionnel. Le ramonage est une phase de nettoyage qui élimine tous les dépôts existant dans le conduit d’évacuation de cheminée comme la résine, le bistre, la suie, le goudron, etc. Découvrez à quoi sert le ramonage d’une cheminée ? 

Le ramonage de cheminée : c’est quoi exactement ?

Le ramonage de cheminée est l’entretien des conduits d’évacuation d’une fumée. Dans l’origine, cela semble absolument simple. Comme vous videz les cendres de la maison après chaque feu, il faut faire disparaître les dépôts dans les tuyaux suivant une certaine périodicité. Il faut que tout le monde sache que le ramonage est obligatoire. Par exemple, le propriétaire d’une maison doit payer entre 55 et 80 euros à l’entreprise de ramonage dans la région parisienne. Pour tous les outils qui emploient le gaz de combustion. Lorsqu’une personne possède une cheminée à granulé, un poêle à bois, un appareil qui utilise du fioul ou du charbon, elle devrait trouver un ramoneur. Un ramoneur est un individu, habituellement compétent, chargé de nettoyer une cheminée. Il utilise une raclette ou de longs balais-brosses pour dégager la suie du conduit. Enfin, c’est indispensable à partir du moment où une personne possède un outil raccordé à un tuyau pour évacuer des fumées. Le but de ramonage est de faire une économie de combustible à cause des outils ou appareils qui marcheront mieux. Après, il limite la pollution attachée à l’appareil et sécurise les habitants et la maison. Ce ramonage est réalisé pour éliminer des autres dépôts et les suies et le propriétaire de la maison, selon la loi doit être en règle. Il existe deux solutions pour faire ramoner une cheminée, ramoné chimiquement et mécaniquement. Pour plus d’information, veuillez cliquer ici ramosud.fr

Obligation et loi de ramonage de cheminée.

Le ramonage est réglé par l’article L2213-26 du code GCT qui exprime nettement l’obligation de ramoner une fois par an au moins. Cette obligation est précisée et complétée par les articles 31.6 et 31.1 du RSDT (Règlement Sanitaire Départemental Type) qui expose les périodicités obligatoires : pour les chaudières au gaz, il faut ramoner seulement une fois tous les ans. Pour plusieurs installations au bois, au fuel et au charbon. La loi prescrit aussi un ramonage annuel au minimum. Ces mesures peuvent être modulées par les dispositions précises de 2 ramonages minimum tous les ans qui se trouvent dans le contrat d’une assurance. Et ils peuvent être aussi énoncés par les arrêtés municipaux qui indiquent les obligations de ramonage le plus souvent et la fréquence d’emplois d’une cheminée. Dans cette fréquence d’utilisation, si les gens l’allument seulement 2 fois par an, la fréquence de ramonage ne peut pas augmenter. Ils en viennent aussi à une fréquence comptée en rapport de la quantité de stères brûlés : réaliser un ramonage tous les cinq bois brûlés. 

À quoi sert le ramonage de la cheminée ou poêle en bois ?

Lorsque le bois de la cheminée brûle, une réaction chimique apparaît en déposant des saletés ou de la suie dans des conduits de la cheminée. Ce dépôt noirâtre causé par la combustion du gaz, du fioul ou du bois qui, en s’élevant et en brûlant dans des conduits, débarrasse ce tas de saleté. Il faut alors le dégager habituellement par l’acte du ramonage. Le propriétaire ou le locataire de la maison avec une cheminée gagnera en sécurité et en qualité de chauffe. En conséquence, le ramonage poêle en bois sert surtout à empêcher les dangers d’embrasement du conduit : la suie stockée contre la paroi peut s’enflammer simplement. Il sert aussi à progresser dans le tirage d’une cheminée : la suie rétrécit le conduit et apporte moins d’air important à la combustion de la flamme. Le ramonage est utilisé pour prévenir les dangers d’asphyxie, cela veut dire que la combustion débarrasse un monoxyde de carbone. Une cheminée qui est mal ramonée possède une moins bonne évacuation et les gaz toxiques s’échappent par les bouches de ventilation et asphyxier les gens. L’emploi de ramonage de cheminée entraîne aussi la réduction de la pollution et à être en entente avec la réglementation parce que la loi exige le ramonage d’une cheminée, qu’elle serve pour un foyer ou pour une chaudière.